CHU DE CHE / JE SUIS D'ICI / ICH BIN VON HIER !

jeudi 10 août 2017

BBQ sur le balcon : comment ne pas fâcher le voisin


Faire la fête sur le balcon ou la terrasse, quel plaisir ! Surtout quand le voisin se montre compréhensif.
Source : istock


Plus le mercure monte, plus les barbecues sont mis à contribution sur les terrasses et balcons de Suisse. Une délicieuse odeur de côtelettes de porc marinées flotte dans l’air, accompagnée de rires enjoués – jusqu’à ce que le voisin se pointe à la porte, le regard furieux. Nos conseils pour éviter cette situation délicate.

Qu’est-ce qui est permis (ou non) ?

L'association des locataires dit clairement que les locataires sont en droit de faire la fête et des grillades sur le balcon ou la terrasse. À condition de rester dans la mesure du raisonnable quant au volume et à la fréquence des occasions. Par respect du voisin, mieux vaut ne pas exagérer – mais où est la limite ?

Conseils pour les fêtes sur le balcon ou la terrasse

Pour que la saison des grillades ne rime pas avec engueulades, il est bon de suivre quelques règles :

Informer les autres locataires de l’immeuble de la fête qui aura lieu sur le balcon et éventuellement les inviter à prendre une bière.

Au mieux, utiliser un barbecue électrique, à gaz ou sans fumée comme p. ex. le Lotusgrill, qui est maintenant aussi disponible en taille XXL et sur pied.

Les amateurs de barbecue au charbon peuvent éviter la fumée par des moyens simples : renoncer aux allumeurs, utiliser une faible quantité de charbon, ne pas brûler de bois traité ou vert et ne pas laisser goutter de la graisse ou de la marinade sur la braise.

Si vous souhaitez rester à l’extérieur après 22 h, le volume des conversations ne devrait plus porter au-delà du rayon de la table ; sinon, inviter les joyeux convives à l’intérieur.

Jeter un œil au contrat de bail ou au règlement intérieur affiché dans l’immeuble : on y trouve toutes les informations complémentaires, p. ex. si les cris d’enfant ne sont plus autorisés après 22 h.

Que faire si le voisin dépasse les bornes ?

Que faire quand vous faites preuve de respect, mais pas le voisin ? À première vue, le droit du bail n'est pas d’une grande aide, car la marge d’appréciation est large. Cela dit, tout locataire est tenu de respecter le voisinage et il appartient au bailleur d’intervenir si cela ne devait être le cas. Mais dans un premier temps, il convient de faire preuve de bon sens et de bonne volonté. En d'autres termes :

Ne pas monter au créneau au quart de tour, mais commencer par fermer la fenêtre.

Et si les nuisances sonores et olfactives deviennent problématiques, chercher le dialogue avec le voisin et le prier de faire attention – en citant précisément ce qui gêne, de manière objective.

Quand la discussion n’aboutit pas : 

Appeler le bailleur, si besoin lui rappeler son obligation légale d’intervenir. Si lui non plus ne peut résoudre le problème par le dialogue, il reste l’avertissement par écrit voir la résiliation du bail.

Il est cependant rare d’en arriver là à cause de quelques joyeuses soirées d’été. Il suffit de prendre à cœur ces quelques conseils et vous aurez encore de belles et nombreuses soirées barbecue devant vous.